« Stratégie digitale » : mais au fait, c’est quoi ?

thimble-1443973_960_720Avec le développement fulgurant du numérique (au fait, dit-on numérique ou digitale ?) et l’avènement du « en ligne », toute l’information s’en est retrouvée chamboulée en moins de deux décennies. Les stratégies marketing classiques ont vu leur dimension s’étoffer de formes multiples, souvent beaucoup plus efficaces. Mais aussi plus difficiles à maîtriser du fait de leurs variétés.

La traditionnelle « stratégie de communication », si toutefois celle-ci existait en dehors d’une carte de visite fait maison, a dû reconsidérer sa vision. Aujourd’hui une stratégie marketing ou de communication inclut automatiquement et principalement une présence en ligne, pensée, cohérente, visible et active !
La fameuse stratégie digitale…

Si j’ai mis la photo de la plante qui porte le même nom – et qui a avoir aussi avec le nom latin digitus (doigt) –, c’est qu’en fait, je trouve que c’est une bonne image : une tige qui se voit (taille, couleur pourpre) et surtout qui arbore des dizaines de fleurs ressemblant à des hauts-parleurs orientés dans toutes les directions…

Voilà qui nous conduit à la nature même d’Internet, en tant que support conséquent pour se montrer et faire entendre sa voix. Relayer des messages liés à son activité professionnelle, quel que soit son profil, veut dire automatiquement passer par les réseaux et autres médias sociaux : toutes les formes sont les bienvenues (blog, site, newsletter, réseaux sociaux) et tous les contenus aussi : rédactionnel, audio, image, vidéo, infographie, un mixte de tout ça, sachant qu’un article de blog par exemple peut offrir un contenu à l’aspect totalement différent.

Le but : informer, divertir, faire réagir, partager, créer une interaction, vendre, fidéliser, répondre à une question, gérer une com de crise, démontrer son savoir-faire, son expertise, maître en valeur ses produits, raconter son parcours, fédérer une communauté… Avec parfois plusieurs buts en même temps. Bref, autant d’actions qui ont pour même caractéristique, le fait d’être « digital », c’est-à-dire en connexion virtuelle, dématérialisée.

Ces actions sur le web nécessitent d’être pilotées sur la base de règles définies au préalable et adaptées à l’image et au positionnement que vous souhaitez refléter en tant que professionnel.

Et la stratégie digitale là-dedans ?

sdEh bien justement, toutes vos actions en ligne nécessitent une cohérence globale, que l’on va définir comme « stratégie digitale » : un ensemble de règles dont le but est de répondre à vos objectifs de positionnement. Communiquer oui, mais pas n’importe comment !

C’est un peu comme un cahier des charges. Votre stratégie va comprendre plusieurs parties ou aspects. Sa réflexion doit se faire en amont, bien avant de démarrer quoi que ce soit, pour éviter de mettre la charrue avant les bœufs. La maîtrise de l’enjeu marketing que véhicule tout business est à la base de la conception d’une bonne stratégie. Vos actions étant liées entre elles, tous les aspects doivent être étudiés.

Les principaux items abordés : ressources et moyens (budget), positionnement, cible (profil de la cible ou des cibles), nature du produit ou service présenté, tarifs, veille concurrentielle (benchmarking), identité, image, objectif(s), supports, outils.

Pour un professionnel, toute communication sur le Web doit être cohérente. L’application d’une feuille de route élaborée dans le cadre d’une stratégie digitale permet de conduire une activité en ligne avec un maximum de cohérence.

Tout est est lié et relié

strategieLa stratégie digitale permet de faire un tour à 360° pour ne rien oublier, quels que soient la nature et le but de votre présence sur le web. L’aspect marketing est le fil rouge qui tisse les règles de base de votre stratégie digitale.
Rien ne doit être laissé au hasard : les supports, les canaux, les outils, les messages, la ligne éditoriale dont le discours (sujet, style, ton), l’image reflétée sur les réseaux.

Votre Com présente au moins trois chartes : charte graphique, charte typographique et charte éditoriale. Dans cette dernière, on doit aller jusqu’à expliquer le comportement à adopter dans différents cas qui se présenteraient : commentaire négatif, question via les réseaux. Mais aussi le choix des formats, les mots-clés à employer, la gestion des images ou photos ajoutées (par exemple aux articles de blog), le timing des publications…
Des centaines de paramètres sont à penser. Sans parler de l’aspect technique lié au site !

L’anticipation est le maître-mot. La ou les personnes qui géreront votre activité en ligne se doivent d’être parfaitement au courant de la future ligne à suivre, instaurée et validée au préalable.

Marketing de contenu : le sang de votre vie virtuelle

Dans cette démarche, il faut garder à l’esprit que le fil conducteur, ce qui va nourrir votre visibilité, votre existence en ligne, est le CONTENU. Le marketing de contenu (ou content marketing) est au cœur de toute stratégie digitale. L’apport d’un contenu riche, régulier, actualisé, est la condition sine qua non d’une communication digitale en bonne santé.

Cela n’a l’air de rien, mais il ne suffit pas de mettre en place des supports, de créer un site, de créer des comptes sur les réseaux sociaux ni même de créer un blog et d’attendre le client comme le messie… Ces supports n’ont d’intérêt que s’ils relaient une information utile en direction de vos cibles. Ils sont d’ailleurs faits pour ça ! L’animation de vos médias numériques est sous-tendue par la publication permanente de contenu.

Tous vos contenus doivent être soignés. Du moindre post sur Twitter à l’actu du jour, en passant par la fiche produit ! Leur impact est primordial : meilleur retour, taux de clics étoffés, liens, référencement boosté, ranking amélioré, plus de visiteurs touchés.

N’hésitez pas à investir dans le temps pour offrir à l’internaute ce qu’il aime : du contenu personnalisé, des articles précis, intéressants, un blog qui vit, qui lui parle, qui échange. Publier sur les réseaux sociaux est un must absolu. Mais quitte à poster quelque chose, autant que cela soit un contenu fait maison.

Si je publie cette actu aujourd’hui, c’est parce je continue de recevoir des demandes pour la création ou la refonte d’un site où l’échange donne à peu près ceci :
— Je veux communiquer, être sur Internet, vite, je souhaite un site. Et puis j’ai compris, il faut que je sois aussi sur les réseaux sociaux : allez, il me faut Facebook, Twitter, Google+…
— Ok très bien, mais qu’est-ce que vous allez y mettre ?
— Ah, bah, je verrai bien.

C’est souvent, voire quasiment tout le temps, que je constate une absence de réflexion globale à ce sujet. J’observe des lancements bille en tête sans se soucier de l’impact induit.

À ce stade, mon métier est de les « freiner » pour servir au mieux leurs intérêts. Si l’on prend le temps de choisir le bon chemin, avec le confort qu’il faut, le voyage sera moins chaotique, moins problématique : au bout, moins de perte d’énergie, de temps et de coût.

Vous comprenez mieux pourquoi une STRATÉGIE DIGITALE est obligatoire.
Bien pensée, elle permet d’installer dès le départ une image à la fois professionnelle et efficace, et de piloter correctement une communication en ligne sur la durée.

autres actus

Les commentaires sont clos.

partages
error: Content is protected !!